Zèle et abus

Publié le par JLo

Aujourd'hui, dans le TER 17443 de 10H18, nous avons eu droit à plusieurs choses de désagréable de la part de certains employés de la SNCF pour ne pas les nommer.

Outre le fait que l'une des rames était complètement fermée, sans raison apparente, il faut noter que l'affluence dasn ce train est assez importante. Du coup, la fermeture d'un Wagon supprime 80 places assises, ce qui occasionne des recherches de place libre dans tous les sens.

ET là, en plein milieu de l'un d'eux, un con-trôleur entrain de con-trôler des touristes, resta en plein milieu, et surtout il refusa de laisser passer qui que ce soit de l'autre côté, car il était occupé. Résultat, la file ne cessa d'augmenter devant lui, lui qui regardait ça d'un air tout à fait détaché...
Malgrè certaines protestations de voyageurs, il ne bougea pas d'un pouce, et pire, il entamma une conversation avec une voyageuse assise (elle !) derrière lui. IL faisait donc barrage. Debout, il y avait des adultes, mais aussi des personnes âgées. je ne dis pas qu'elle étaient prioritaires, mais elles durent rester debout à attendre que "Monsieur" finisse de discuter pour laisser la voie libre aux voyageurs en quète d'une place assise, et cela a quand même duré 15 minutes ! Bien pour un trajet de 20 minutes...
Et pour finir, le train, même étant parti à l'heure de St-Raphael, a réussi à arriver avec 4 minutes de retard à Cannes...

Bref, une attitude tout à fait déplorable de la part d'un agent SNCF. C'est ce genre de personnes qui font que les employés SNCF ont mauvaise réputation...


LEs voies de la SNCF sont impénétrables.

 

 

Mais on s'y active.

Publié dans Juillet 2008

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article